TAHAR MANAI, Au sommet du mont blanc Zulupack

TAHAR MANAI, Au sommet du mont blanc

Salut la Tribu,

Aujourd’hui, nous avons le plaisir de vous partager l’aventure de Tahar Manai et de son équipe composée de 6 pompiers lyonnais. Tahar est un alpiniste chevronné et également sapeur-pompier. Avec une détermination sans faille et une grande capacité à s’adapter à toutes les situations, ils sont allés porter haut les couleurs de l’association « Espoir Haut Sommet » à la pointe du Mont-Blanc, culminant à 4810 m d’altitude ! Chez Zulupack, ce sont des projets que nous tenons à soutenir en équipant ces courageux explorateurs. Nous vous laissons avec Tahar, qui vous raconte étape par étape cette incroyable ascension :

Grimper pour des enfants forts ! 

L’aventure aurait pu être égoïste : une bande de copains au sommet du Mont Blanc, juste pour le plaisir. Pourtant la montagne est insipide sans sens.

Nous voulions donc donner du sens à cette ascension, celui du combat que les enfants malades vivent au quotidien... C'est ce que le projet « Espoir Haut Sommet » nous a apporté. Le sentiment de grimper pour une cause utile. Le mince mais juste faire-valoir d'un combat face auquel nous sommes finalement peu de choses.

Chamonix un dimanche soir en début de saison. Une ambiance bonne enfant gagne le groupe. Un dernier briefing avec les gars sur l’itinéraire et la météo mais surtout sur ce qui nous réunit en ce lieu magique : « Paul ». Nous évoquons la réalisation de son rêve qui est de survoler le massif du Mont Blanc avec l’hélicoptère de la gendarmerie de « Cham' », comme on dit ici.

 

Tahar Manai sur le sommet du Mont Blanc équipé de son Addict 43L

1035m :

Nous voilà partis pour une ascension express. Chez les pompiers, il existe une réelle capacité d'adaptation. Ce sera notre principale force. 

6h00, le réveil sonne pour l’ensemble de l’équipe. Nous pouvons y voir une forme d’enthousiasme. Il y a des doutes aussi, ceux qui grimperont pour la première fois se demandent s'ils seront à la hauteur. Un petit-déjeuner prit sur le pouce et nous voilà au pied du téléphérique qui permet de rejoindre le plateau de Bellevue.

Nous sommes six, répartis en deux cordées. Kévin, avec qui je grimpe habituellement, est avec Laurent et Nicolas, quant à moi, Florent et Eric partageons ma corde.

Le programme est simple : rejoindre le refuge du Goûter avant 16h00. Nous avançons bien, très bien même ! Rapidement nous arrivons au refuge du Nid d’aigle, la trace est là mais nous croisons très peu de personnes.  

2372m :

Place aux crampons ! Il nous faut rejoindre le refuge de Tête Rousse en longeant le glacier de Bionnasais. Le spectacle est aussi majestueux que triste. La grandeur de la montagne est là mais les températures élevées font chuter un grand nombre de séracs. (NDLR : Bloc de glace entouré de crevasses, dans un glacier.)
Tête rousse, il est 12H00. Kévin et moi pressons le pas pour passer le couloir du Goûter au plus vite. Juste le temps de mettre en place les cordées, nous sommes déjà partis, nous ferons une pause plus haut. 

3835m :

15h00, le refuge du Gouter nous ouvre ses portes. Chacun prend un peu de temps pour lui, Nicolas poste sur Facebook, pour que les followers du projet et les donateurs puissent suivre notre ascension en direct. Kévin, lui, bouquine, avec le reste du groupe. Nous discutons de tout et de rien, nous rions !  

Comme la veille, un briefing avec les gars sur le programme de la nuit. Un réveil à 1h00 pour un départ à 2h00, l’objectif est d’arriver au plus tard au sommet pour 8h00. Il nous faudra redescendre jusqu’à Chamonix le même jour. Les cordées reste inchangées, c’était bien hier alors on continue ! 

Kévin prend la tête pour donner un rythme cool, moi je talonne de près la cordée. Le rythme est bon, bien adapté à chacun. 

4000m :

Début des premières difficultés, la météo a légèrement changé. Le vent est présent, ce qui provoque chez certains, quelques douleurs aux mains. Cela ne durera que quelques minutes. 

4810m :

La première cordée touche au but, avec un ciel totalement fermé. Notre cordée est ralentie par celle qui nous précède... 5 minutes plus tard, nous y sommes !!!!! Tous les six, nous fêtons cette ascension pour Paul. Une belle accolade, une demande en mariage au sommet pour ajouter encore un peu de fun à cette ascension !

Un grand merci à Tahar et l’équipe d’Espoir Haut sommet pour ce témoignage et de nous sensibiliser sur leur combat

Partager l'article

Dernières publications

Lire
Le Tracking: art et science ancienne par Kyt Lyn

Le Tracking: art et science ancienne par Kyt Lyn

10/06/2020

Bonjour à tous, camarades et membres de la tribu des Zulupack ! Merci d'être ici et de venir nous lire ! On vous présente une petite interview...
Lire
INGRID ULRICH, JOURNÉE MONDIALE DE LUTTE CONTRE LE CANCER

INGRID ULRICH, JOURNÉE MONDIALE DE LUTTE CONTRE LE CANCER

11/02/2020

Ce mardi 4 février : Journée mondiale de lutte contre le cancer  Le CANCER constitue aujourd’hui la première cause de mortalité dans le...
Lire
Terre de feu, Chili Cercle Aventure

Terre de feu, Chili Cercle Aventure

14/01/2020

Après plus de 10 années à parcourir les terres hostiles de l’hémisphère nord. Des glaces du Lac Baïkal aux icebergs du Groenland. Jeff, Jérémy et...